La programmation 2014-2020

La politique de cohésion pour la période 2014-2020 se concentre sur les priorités de la « stratégie Europe 2020 » qui visent une croissance intelligente, durable et inclusive.

 

Tout le territoire wallon peut bénéficier du concours du FEDER et du FSE.  Il est toutefois divisé en deux catégories de régions : 

-       en transition (PIB/hab > 75 % et < 90 % de la moyenne européenne), à savoir les provinces du Hainaut, Namur, Liège et Luxembourg ;

-       plus développées (PIB/hab > 90 % de la moyenne européenne), soit la province du Brabant wallon.

 

Les axes et les mesures qui sont cofinancés par le FEDER à concurrence de 681 millions pour un coût total de 1.703 millions sont décrits dans les documents de programmation.

 

En bref, les axes sont au nombre de 7:

  • L'axe 1 "Economie 2020" vise le renforcement de la compétitivité des entreprises wallonnes et une meilleure productivité du travail (différenciation par la qualité).
  • L'axe 2 "Innovation 2020" a pour objectif de contribuer aux initiatives-phares de la stratégie "Europe 2020" dédiées à l’innovation.
  • L'axe 3 "Intelligence territoriale 2020" soutient les politiques urbaines intégrées promouvant le développement durable, intelligent et inclusif des villes.
  • L'axe 4 "Transition vers une Wallonie bas carbone" se caractérise par une approche multidimensionnelle du développement durable (énergies renouvelables, bâtiments publics économes en énergie, mobilité douce et/ou multimodale, cogénération,...).
  • L'axe 5 "Développement urbain intégré 2020" est basé sur une dynamique alliant plusieurs dimensions du développement des pôles urbains ("smart cities"): emploi, densification des villes et contribution à la réduction des émissions de GES.
  • L'axe 6 "Compétence 2020" a pour but de favoriser l’adéquation de la main-d’œuvre aux besoins des entreprises par le développement de ses compétences et l'apprentissage tout au long de la vie.
  • L'axe 7 couvrant l'assistance technique.

 

Il en est de même pour le FSE qui repose également sur plusieurs axes et mesures pour un cofinancement de 397 millions.    

 

Tout comme pour la programmation précédente, les projets publics ont été sélectionnés suite à deux appels à projets tandis que les projets des entreprises peuvent être déposés tout au long de la programmation.