Bois du Cazier

Le Bois du Cazier, ancien charbonnage situé à Marcinelle (Charleroi), a été créé en 1822. Il est resté gravé dans la mémoire collective à la suite de la catastrophe du 8 août 1956 qui a coûté la vie à 262 mineurs de 12 nationalités différentes. Le site assaini et requalifié est devenu justement un lieu d’évocation de ladite catastrophe et de souvenir du métier de mineur depuis son ouverture au public en 2002.

Outre l’« Espace du 8 août 1956 » dédié à la reconstitution de la tragédie, le site abrite le Musée de l’Industrie, le Musée du Verre et les Ateliers de forge.

Les investissements qui y ont été réalisés ont porté sur :

  • l’assainissement du site (démolition et rénovation de bâtiments)
  • la valorisation du potentiel touristique notamment par l’aménagement des bâtiments et de l’espace destinés au mémorial (scénographie, vitrines, salle de projection, billetterie, restaurant, conciergerie, infrastructures pour l’archivage des collections…)
  • l’aménagement et la mise en valeur des abords du site (signalétique, parking…).

Ces éléments ont contribué à faire du Bois du Cazier une attraction touristique majeure en Wallonie accueillant plus de 35.000 visiteurs par an. Il a en effet décroché « 4 soleils » (distinction en matière de reconnaissance des attractions touristiques en Wallonie) sur une échelle qui en compte 5.

Avec Blegny-Mine, Bois-du-Luc et le Grand-Hornu, le Bois du Cazier est désormais l’un des sites miniers wallons inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour en savoir plus : www.leboisducazier.be

Montants: 

Coût total 15.769.078,84 €
Part FEDER 7.884.539,40 €
Part autres pouvoirs publics 7.884.539,44 €

Bois du Cazier